Accueil > Des documents > Des livres en liens ? > A la maison : Répartition des tâches

A la maison : Répartition des tâches

Quand la femme lâche prise... ou désobéit

mercredi 14 août 2013

Les livres proposés

JPEG - 434.7 ko

De livre en livre...

Papa

C’est un papa…

GIF - 146.8 ko
de Rascal chez
Un papa monstre c’est un papa qui a quitté femme et enfants ?
Ce qui est sûr, c’est que quand on est un papa divorcé, on est obligé de tout faire dans la maison...

Si on lit attentivement les 1ères phrase du livre (page 2), on apprend vite la situation : ce n’est pas la mère qui est partie mais le père. C’est « un monstre », parait-il, parce qu’il a quitté femme et enfants. En tout cas, c’est un papa que l’on montre page 8 dans la cuisine, à la place et à l’occupation dans lesquelles on voit beaucoup plus souvent les mamans. On dit même de sa maison qu’elle sent bon et qu’il y a un bouquet de fleurs (attribut en général féminin).

Soucieux de propreté (il s’essuie les pieds… pardon les pattes) et de coquetterie (il se regarde dans la glace), on s’attend à ce qu’il réchauffe une pizza pour faire dîner ses enfants mais page 20, papa ours leur sert un plat confectionné par ses soins et même un gâteau. Les enfants ours le comparent alors à Maman Ours : le savoir-cuisiner reste une compétence féminine. Pour mieux affirmer encore cette répartition des tâches, une autre femme apparaît à la dernière page (page 28), signe qu’il manque toujours quelque chose ou quelqu’un pour faire une famille complète ? Cette question que l’on peut se poser est renforcée par le symbole du puzzle sur les 2 pages de garde : éclaté au début de l’album, pratiquement complet (sauf une pièce à la dérive) à la fin.

En quatre !

Papa se met en quatre

GIF - 88.2 ko
d’Hélène Riff chez Albin Michel
Quand la mère s’en va... La prise en main des taches ménagères par un père.

Quand la mère s’en va, la double page devient toute noire, comme si c’était le signe d’une catastrophe, d’un cauchemar, d’un trou noir.

« On va faire une surprise à maman : on va lui faire une belle cuisine ». La mère est clairement associée à la cuisine. On pense que ce qui peut lui faire le plus grand plaisir, c’est d’avoir une cuisine nickel.

Et même Maman joue le jeu qu’on veut qu’elle joue ; « elle s’amuse à ne rien reconnaître ». (lire le texte, ce que dit Maman). Elle distribue même des baisers.

Les Bonobos

L’histoire vraie des bonobos à lunettes

GIF - 86.6 ko
de Adela Turin chez Actes Sud
Les bonobos ont soif de culture pendant que les bonobées triment à la cueillette et à l’éducation des enfants. Et si elles se mettaient à ne plus rien faire...

Le nom de l’éditeur et celui de la collection nous renseignent déjà sur le parti pris de l’auteur, qui, d’ailleurs est une femme. Dès la 1ère phrase, dès les 1ers mots, le masculin et le féminin sont marqués : le « o » pour le mâle et le « ée » pour la femelle.
Les bonobos (donc les mâles) décident de s’instruire, comme si la culture était réservée aux individus masculins, pendant que les femelles doivent ramasser des racines et des baies, des pousses et des fruits, des graines et des noix. L’énumération donne aussi l’impression que c’est un travail épuisant, qui n’en finit plus.

La révolte des bonobées : elles se mettent à avoir toutes sortes d’activités, uniquement celles dont elles ont envie (jardinage, musique, peinture, fabrication de cerfs-volants, de hamacs...).

La fin du livre est ouverte : on ne sait pas ce qui s’est passé par la suite (c’est l’occasion de demander aux enfants de formuler des hypothèses : Qu’ont fait les bonobos ? Que s’est-il passé ?

Les croquettes

Des croquettes à la souris : Et si on inversait les rôles ?...

GIF - 148.4 ko
de Nadja à L’Ecole des Loisirs

La 1ère illustration ne répond pas à l’attente de la couverture où l’on pouvait s’imaginer que ce livre allait nous raconter l’amitié entre un gros matou et une petite souris, amitié contre nature puisque entre deux animaux ennemis. En fait, on voit 2 chats dans une scène de couple assez classique : tombée du jour, le chat allongé demande à l’autre ce qu’il y a manger ce soir (on pourrait dire aussi : le mari rentre du travail et attend le repas du soir ; la femme est aux fourneaux). Sauf qu’il y a des indices dans l’image et dans le texte qui nous font dire que ce n’est pas tout à fait ça : le chat sur le canapé est la femme car si « Darling » est neutre et peut correspondre aussi bien à un homme qu’à une femme), le « Ma chérie » est sans ambiguïté, la marque de « e » étant la marque du féminin. De plus la chatte est blanche, plus fine et a une pose alanguie (croisement des pattes sur la canapé, fesses dessinées clairement) et l’autre chat est noir, avec des pattes plus grosses.
On a donc là une inversion des rôles classiques. Le chat noir va-t-il remplir son rôle de femme soumise jusqu’au bout ?

Ce chat blanc est méprisant (elle lui parle sans le regarder), fait des réflexions désagréables (« Tu pourrais enlever ton tablier quand on est à table »…), est hypocrite (page où ils sont au lit où elle lui dit « Darling » et pense « idiot »), fait des caprices, tape du pied, montre les dents. Elle finira par s’en aller, n’ayant pas obtenu ces fameuses croquettes à la souris.

Dernière page : le chat noir est toujours aux fourneaux mais heureux ; en fait, même si les rôles sont inversés, l’important est d’être heureux, comme le dit la dernière phrase du chat et du livre : « Elle est pas belle, la vie ? »

Madame K

Remue-ménage chez madame K

GIF - 107 ko
de Wolf Erlbruch chez Milan Jeunesse
Chacun ses activités, chacun son libre arbitre...

J’ai choisi ce livre parce que madame K représente clairement un type de ménagère (tablier, repassage, couture, courses, jardin…) qui assume ces tâches mais le fait avec un ennui manifeste et qui en plus, s’inquiète de savoir si elle fait bien ce qu’il faut. En gros, une ménagère qui culpabilise d’en être une mauvaise. C’est une ménagère déprimée avec un mari au contraire tout sourire et insouciant.

Dès que Madame K rencontre l’oisillon tombé du nid, elle abandonne (on le voit aussi dans les illustrations) toutes ses tâches ; Monsieur K ne s’en inquiète pas du tout et répète à chaque sollicitation de sa femme la phrase suivante : « Fais ce que tu dois faire, femme ». On pourrait penser que Monsieur K n’a pas d’à priori sur les devoirs d’une femme au foyer et qu’il la laisse libre de faire ce qu’elle croit bien mais la dernière phrase du livre nous ramène tout de même au schéma traditionnel, si ce n’est pour dire qu’il va falloir le changer : « Et il songea qu’il était peut-être temps pour lui de se mettre à cuisiner ». Mais preuve aussi qu’il est possible de répartir les tâches domestiques autrement.

Répondre à cet article

Informations...

  • Des livres ?

    Voilà, nous avons choisi 200 livres. Certains peuvent apparaître comme ayant bien leur place dans cette « Malle Ensemble » mais peut-être avons-nous commis des erreurs.

    Il faut dire que l’on a eu très peu de temps pour que les Malles soient prêtes pour la rentrée.

  • Des documents ?

    Mais il n’y a pas que les livres pour explorer un monde de questions... D’autres documents peuvent nous aider.

    Et puis, durant des années, des centaines d’enfants ont travaillé sur des sujets tout proches. Ces travaux, ils vous sont proposés comme aide à d’autres réflexions, d’autres compréhensions...

  • Des activités ?

    Des livres, des documents... Pour en faire quoi ?

    Vous trouverez ici un catalogue d’activités possibles. Des enfants les ont déjà essayées et vous proposent avec leurs mots comment les réaliser.

  • Auteurs ?

    - Direction des Affaires Scolaires de la Ville de Paris
    - Centre Paris Lecture
    - Animatrices et animateurs Lecture de la Ville de Paris

    - Réalisation technique : Robert Caron
    - Bandes dessinées : Boutanox

    Remerciements aux participants de la liste Spip et tout particulièrement à Bernard Blazin et Maïeul Rouquette..

  • Informations ?

    20 malles thématiques pour tout Paris (5 sur le thème de l’Art, 5 sur Vivre ensemble, 5 sur Environnement, 5 sur Mutins, mutants).

    Dimensions des malles : la malle contient 4 cubes métalliques de couleurs vives
    Lieu de stockage : centre de ressources « Paris lecture » – 40, rue Corvisart – 75013

    Contenu : 160 à 200 livres en lien avec le thème, 5 tablettes numériques pour documents complémentaires et récolte des travaux des enfants.

    Disponibilité : le CPL prévoit un accompagnement correspondant à 3 types d’usages :
    - utilisation des malles sur des sites désignés par les CAS/PE sur des périodes de l’ordre de 6 semaines avec animateur CPL. Intervention sur les temps péri et extra scolaires et temps ARE ;
    - utilisation des malles dans le cadre des nouvelles actions lecture scolaires avec liens renforcés sur le périscolaire, CLSH et ARE ;
    - utilisation des malles avec les animateurs volontaires qui souhaiteraient s’impliquer dans un « Comité de pilotage des Malles ».

    Remarque : les porteurs de projets peuvent avoir une idée du contenu de chacune des malles en consultant les sites suivants :
    - http://malle-arts.org
    - http://malle-ensemble.org
    - http://malle-environnement.org
    - http://malle-mutins.org